Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog du Père Saint-Auneau

Le blog du Père Saint-Auneau

Animations médiévales sur les thèmes de la calligraphie, la scholastique, l'école au moyen-âge, bénédictions, reconstitution de sacrements (baptême, mariage, etc.... Bons plans, gastronomie et recettes de cuisine

Publié le par Père Saint-Auneau
Publié dans : #moyen age, #Chroniques, #fiction

Après plusieurs mois d'absence due à une rentrée chargée, voici le retour des Chroniques du Père Saint Auneau.

Profitez et commentez!

Voir les commentaires

Publié le par Père Saint-Auneau

La nativité désigne la naissance de notre Seigneur Jésus le Christ de façon traditionnelle, même si le terme peut être utilisé pour d'autres naissances de Saintes Personnes (la Vierge Marie 8 septembre ou Saint Jean le Baptiste le 24 juin).

C'est en 354, par la décision du Pape Libère, qu'est fixée la date du 25 décembre pour fêter la nativité de notre Seigneur. Le Calendrier est alors Julien, lorsque le calendrier grégorien à été adopté, la date pour la nativité à été conservée. Certaines Eglises chrétiennes ont conservé le calendrier Julien, la fête de la nativité est alors mobile par rapport au calendrier Grégorien.

Cette date a été choisie pour deux raisons : Tout d'abord elle permettait de faire coïncider la fête principale du christianisme avec d'autres fêtes païennes du solstice d'hiver afin de favoriser les conversions. Ensuite, elle permet de célébrer la lumière de Dieu dans les ténèbres de la nuit la plus longue de l'année pour redonner espoir à l'humanité. C'est un beau symbole pour la résurrection de la chair qui est annoncée.

Au Moyen Age, l'Avent (qui commençait à la Saint Martin, le 11 novembre) correspondait à une période de jeûne qui préparait l'esprit à accueillir notre Seigneur dans l'humilité et la pureté nécessaire. Par la suite, cette période de jeûne sera ramenée à huit jours qu'on appellera l'octave.

Pour célébrer cette fête, qui, avec Pâques, était la plus joyeuse de l'année, on mettait des vêtements neufs, on décorait son foyer. Après la célébration liturgique, la fête se poursuivait par un repas long, des jeux et des danses.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog